A 'MASsive' Reform will Help RCMP Reduce and Remove Impaired Drivers on the Road - Gateway Gazette

A ‘MASsive’ Reform will Help RCMP Reduce and Remove Impaired Drivers on the Road

By Contributor

Dec 15

Edmonton – This week, Alberta RCMP Traffic Services discussed the impact of the upcoming legislation of part two of Bill C-46 on police delivery, which will put Mandatory Alcohol Screening (MAS) into force on Dec. 18, 2018.

On Dec. 1, the RCMP participated in National Impaired Driving Enforcement Day, a Canada-wide initiative that brings together RCMP officers and Alberta Sheriffs on patrol to remove impaired drivers from the road. A total of 11, 895 vehicles were checked. On this day alone, Alberta RCMP laid 23 charges for impaired operation by alcohol and two charges for impaired operation by drug. We can’t allow these numbers to continue to grow, or exist.

Next week, the alcohol-impaired driving reforms will give police additional authority to detect and remove all instances of impaired driving.

“Alberta police services are working together to implement the changes brought about by Bill C-46, including Mandatory Alcohol Screening (MAS),” said Chief Mark Neufeld, President of the Alberta Association of Chiefs of Police. “A large and credible international evidence base suggests MAS is one of the most effective road safety measures available and that it has resulted in significant and sustained reductions in impaired driving and related deaths and injuries.”

The RCMP is committed to using MAS in an equitable and non-discriminatory fashion for consideration in every interaction with drivers. The RCMP is confident that the test can be completed within the regular compliance check that normally takes a few minutes.

“These are short interactions that we need to have because Canadians require and deserve protection from all impaired drivers on the roads,” said Superintendent Gary Graham, Alberta RCMP Traffic Services. “When MAS is used as widely as operationally practical, it will help us accomplish our public safety goals, while fully protecting the public’s legal and constitutional rights.”

The new law represents a significant shift in modernizing and simplifying approaches to enforcing impaired driving as a transportation offence.

Alberta RCMP reminds the public that impaired driving, of any kind, is completely avoidable and illegal. When motorists follow safe driving practices, such as planning ahead and appointing a designated driver, the risks of death and injury, to themselves and others are reduced.

For more information, follow our #TrafficSafety tips on impaired driving on Facebook @RCMPinAlberta and Twitter @RCMPAlberta.

Une réforme d’envergure pour aider la GRC à réduire et retirer les conducteurs aux facultés affaiblies des routes

Edmonton – Aujourd’hui, le Service de la circulation de la GRC en Alberta a expliqué les répercussions de l’adoption prévue de la deuxième partie du projet de loi C-46, qui marquera l’entrée en vigueur du dépistage obligatoire de l’alcool le 18 décembre 2018. La GRC a également fait une démonstration du dépistage.

Le 1er décembre, la GRC a participé à la Journée de la lutte contre la conduite avec les facultés affaiblies, une intiative pancadienne qui rassemble les membres de la GRC el les shérifs routiers de l’Alberta afin de retirer les incidences de conduite avec les facultés affaiblies. La police a vérifié 11,895 véhicules. Ce jour-ci, la GRC de l’Alberta a déposé 23 accusations en lien à la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool et deux accusations en lien à la conduite avec facultés affaiblies par la drogue.

Dans un peu plus d’une semaine, les réformes sur la conduite avec les facultés affaiblies donneront aux policiers l’autorité de détecter et de retirer tout conducteur fautif des routes. La GRC s’engage à utiliser le dépistage obligatoire d’alcool de façon équitable et non discriminatoire dans chacune de ses interactions avec les conducteurs. La GRC est d’avis que le dépistage peut être effectué dans les limites de ses vérifications de conformité actuelles qui ne prennent que quelques minutes.

« Les services de police de l’Alberta ont uni leurs forces pour mettre en place les changements apportés par le projet de loi C-46, dont le dépistage obligatoire d’alcool. Bon nombre d’études internationales fiables laissent croire que le dépistage obligatoire d’alcool est l’une des mesures les plus efficaces pour assurer la sûreté des routes qui permet de réduire de façon significative et soutenue le nombre de décès et de blessures liés aux facultés affaiblies » explique le chef Mark Neufeld, président de l’Association des chefs de police de l’Alberta.

« Ces courtes interactions sont nécessaires parce que les Canadiens demandent et méritent d’être protégés de tous les conducteurs aux facultés affaiblies. Une utilisation du dépistage obligatoire d’alcool à grande échelle, lorsque possible, nous aidera à atteindre nos objectifs en matière de sécurité publique, tout en protégeant les droits constitutionnels et les garanties juridiques de la population » ajoute le surintendant Gary Graham des Services de la circulation de la GRC de l’Alberta.

Le dépistage obligatoire d’alcool est une méthode éprouvée en matière de sécurité routière qui a fait ses preuves pour réduire le nombre d’accidents de la route dans des pays comme l’Irlande et l’Australie dans l’année suivant son implantation. Cette nouvelle loi est un changement important qui modernise et simplifie les méthodes d’application de la loi sur les facultés affaiblies à titre d’infraction routière.

La GRC de l’Alberta rappelle au public que la conduite avec les facultés affaiblies, par quoi que ce soit, est évitable et illégale. Lorsque les automobilistes suivent des pratiques de conduite sécuritaires, par exemple la planification, la désignation d’un conducteur ou l’utilisation d’un service de conavettage, ils réduisent le risque de décès et de blessures pour eux-mêmes et pour les autres.

Pour en savoir plus, suivez nos conseils de #SécuritéRoutière sur Facebook à @GRCenAlberta et sur Twitter à @GRCAlberta.

Leave a Comment:

Leave a Comment: